DU projet solarchill - FEM

Les objectifs du projet SolarChill du FEM sont les suivants : a) procéder à des essais à grande échelle sur divers modèles de refroidisseurs de vaccins à entraînement solaire direct ; (b) stimuler le développement et les essais sur le terrain de prototypes de réfrigérateurs des aliments à entraînement solaire direct ; et (c) susciter l'intérêt et l'investissement du secteur privé local

et régional dans la fabrication et la commercialisation de réfrigérateurs médicaux et d'aliments de type SolarChill. Le projet vise à démontrer l'utilisation fiable et abordable de la technologie SolarChill à des fins médicales, domestiques et commerciales. Travaillant en étroite collaboration

avec les ministères de l’environnement et de la santé concernés, ainsi qu’avec des Instituts gouvernementaux du Kenya, du Royaume du Swaziland et de la Colombie, les technologies SolarChill devraient être diffusées dans les trois pays et au-delà.

 

La phase préparatoire du projet SolarChill du FEM « Développement, essais et diffusion du transfert de technologie » a été achevée au cours des années 2012-2013. La phase de mise en œuvre a été lancée en 2016 et devrait s'achever en 2018.

 

Le projet SolarChill implique un partenariat durable entre diverses organisations internationales, notamment : L’Institut Technologique Danois (DTI), Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH (l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ)), HEAT GmbH, Greenpeace International, Programs for Appropriate Technologies in Health (PATH) (Programme de Technologie Appropriée en Santé (PATH)), Swiss Resource Centre and Consultancies for Development (SKAT), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

Initialement, le projet SolarChill a également largement bénéficié de l’implication des participants des industries dont la plus remarquable est celle de Vestfrost et Danfoss du Danemark, et plus récemment de The Fridge Factory du Swaziland.

Solarchill project partners



vision

Le projet SolarChill du FEM entend :

  • essayer sur le terrain et comparer les performances de plusieurs marques de réfrigérateursde vaccins à entraînement solaire direct dans différentes conditions climatiques et opérationnelles ;
  • encourager le développement de prototypes de réfrigérateurs servant à conserver des aliments à entraînement solaire direct et les tester sur le terrain dans différentes conditions climatiques et opérationnelles;
  • appuyer le développement durable et continu de la technologie en collaborant avec les fabricants locaux pour augmenter la production, réduire les coûts en améliorant la R&D, la conception et la mise à disposition des composants pour atteindre la production commerciale élevée et le marketing des réfrigérateurs à entraînement solaire direct;
  • encourager la fabrication des réfrigérateurs de vaccins et des réfrigérateurs de conservation d’aliments SolarChill par des fabricants locaux ou régionaux grâce à la vulgarisation des transferts de technologie, le marketing soutenu et la diffusion de la Technologie.

Historique

En 2001, le PNUE et Greenpeace ont conçu le besoin d'un réfrigérateur à vaccins solaire respectueux de l'environnement. Au cours de la même période, l’Institut Technologique Danois (DTI) menait des études sur le développement de la réfrigération solaire à entraînement direct. Le projet SolarChill a été lancé en 2001. Les organisations partenaires et les participants industriels ont été invités à se joindre au projet pour apporter une expertise indispensable dans le refroidissement des vaccins, la réfrigération des aliments et l’utilisation des technologies solaires dans les pays en développement.

Dates marquantes dans l’histoire de SolarChill

 

  • 2001 - 2002: Conceptualisation et formation du projet; recherche et développement de prototypes
  • 2002 : Premier prototype exposé au Sommet mondial sur le développement durable
  • 2003 - 2006 : Essais sur le terrain au Sénégal, en Indonésie, à Cuba et en Inde
  • 2006 : Le participant industriel du projet de SolarChill, Vestfrost, reçoit la première certification PQS de l’OMS et commence la fabrication des réfrigérateurs SolarChill pour de vaccins SolarChill reçoit le prix UK Cooling Award de 2006 dans la catégorie pionnier en matière d’environnement
  • Le Président de l’Inde, Dr. A.P.J. Abdul Kalam reçoit deux réfrigérateurs SolarChill de vaccins à des fins de test à la clinique de la résidence présidentielle à New Delhi
  • 2007 - 2010 : Les unités SolarChill sont livrées par des organisations humanitaires dans des camps de réfugiés en Afrique et pour des secours lors de tremblements de terre en Haïti
  • 2009 : Le projet SolarChill est approuvé pour un financement du FEM pour le développement, la mise à l’essai et le transfert de Technologie de SolarChill au Kenya, au Royaume du Swaziland et en Colombie
  • 2011 - 2014 : Le partenaire du projet SolarChill, GIZ Proklima, en coopération avec le PNUD (avec un financement au titre du Protocole de Montréal et du Fond multilatéral), permet à la Société Palfridge au Swaziland d’achever la conversion des HCFC et HFC en hydrocarbures. Cela a préparé le terrain pour un transfert de technologie entre SolarChill et Palfridge en tant que partenaire de pays en développement.
  • 2012 - 2013 : Phase préparatoire du projet SolarChill du FEM terminée
  • 2016 - 2018 : Mise en œuvre du projet SolarChill du FEM au Kenya, au Royaume du Swaziland et en Colombie